• "Quand les noirs avaient des esclaves blancs" par le journaliste Serge Bilé Edité chez Pascal Galodé

    15,50 € 

     

    On ne peut s'imaginer, en regardant l'Afrique aujourd'hui, qu'elle a été le berceau de grandes inventions humaines et politiques. On lui doit, pourtant, les mathématiques, les droits de l'homme, le ministère de l'intégration, la parité homme femme, voire la découverte de l'Amérique ! C'est ce passé, glorieux et méconnu, que retrace ce livre, en plongeant au cœur des grands empires soudanais du Moyen Age.

     

    On découvre, au fil des pages, des civilisations, riches et puissantes, où l'écriture, les sciences, et les arts tenaient une place de choix. On découvre, au passage, les rapports, étonnants, qu'entretenaient Noirs et Blancs, et le cheminement, qui les mena à s'affronter au nom d'une domination et d'un pouvoir absolu. On découvre, enfin, des souverains, épris de conquêtes et de progrès, dans une Afrique flamboyante, dont la marche en avant sera stoppée, net, par les invasions arabe et européenne ! Un grand moment d'histoire qui tord le cou aux idées reçues, et aux clichés sur " l'homme africain qui ne serait pas assez entré dans l'Histoire ". 

     

    En essayiste volontiers polémiste, Serges Bilé tente dans cet ouvrage de retracer un passé « glorieux » et souvent bien méconnu de l’Afrique à travers les grands empires soudanais de l'époque impériale.


    Zacharie Acafou, 100pour100culture.com



    Le livre de Serge Bilé repeint à souhait les idées reçues sur une partie de la civilisation negro-africaine très souvent méconnue…

     

    « Art Freedom : Joël Conte, Khuma Müzü et Ozoua Soyinka y ont leurs oeuvres exposées et vous invitent. Le CM98 vous invite pour " La dissidence aux antilles et en Guyane " »

  • Commentaires

    1
    caro87
    Vendredi 25 Octobre 2013 à 19:43
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :