• Jenny Hippocrate, Présidente de l'Association Pour l'Information et la Prévention de la Drépanocytose ( A.P.I.P.D) vous souhaite une Bonne année !

    Jenny.hippocrate <jenny.hippocrate@free.fr
    A diffuser, merci !!!
     Bonne année 2014 !
     

    Jenny Hippocrate, Présidente de l'Association Pour l'Information et la Prévention de la Drépanocytose ( A.P.I.P.D) vous souhaite une Bonne année !

     
    Le bilan de cette année écoulée 2013 fait froid dans le dos dans la mesure où, toute superstition mise à part,  les habitants de cette planète ont réussi à faire le plein d’égoïsme. Chacun n’a pensé qu’à sa petite personne ainsi qu’à son petit confort personnel et peu importe ce qui peut survenir des autres.
    Quand cela ne suffisait pas, et à plus grande échelle, certains gouvernements ont tenté d’exporter ailleurs leur puissance militaire et leur savoir-faire en matière de meurtres, d’exploitation des individus, d’accaparement des richesses. A plus petite échelle, le tableau n’est guère réjouissant non plus : agressions en tous genres, meurtres, vols, viols, racisme larvé, j’en passe et des meilleures…
    Sommes-nous tombés sur la tête ou bien sommes-nous en train, sans en prendre vraiment conscience,  de construire un ordre nouveau, basé sur l’individualisme axé sur l’intérêt pour soi d’abord ?
    Point n’est besoin de consulter son horoscope pour se rendre à l’évidence que nos valeurs, sociales ou autres, sont en train de péricliter au point que nul ne s’intéresse à ce que font les gens autour de soi ;  Et pour cause …l’expression  «  chacun pour soi et Dieu pour tous » prend ici toute son ampleur pour les raisons invoquées ci-dessus !
    Faut-il continuer dans cette voie… sans issue ? Je ne peux répondre à cette interrogation lourde de sens ; toujours est-il que ma propre conscience me dicte d’appliquer les préceptes universels que mes parents m’ont inculqués et que j’ai transmis à ma descendance.
    J’espère juste que le reste de l’humanité agit en ce sens et fasse en sorte que ce qui a constitué le socle commun sur lequel l’intelligence humaine fonctionne, perdure de manière à ce que nous restions… des êtres humains dotés d’un cœur qui nous fasse réagir naturellement lorsqu’un spectacle, quel qu’il soit, nous émeut et nous pousse, par conséquent, à réagir dans le bon sens.
    Les disparités ont toujours existé ; je dirai qu’elles datent de la nuit des temps. Cependant, il nous faut tenir compte de ce que nous ne sommes pas seuls sur cette planète et que nous ne sommes pas tous logés à la même enseigne. En effet, l’existence des différentes classes sociales n’est pas un fait nouveau : il y a les nantis et il y a les défavorisés de même, il y a ceux qui sont bien portants et ceux que la vie  a désavantagés. Pour autant, doit-on éliminer systématiquement, ainsi que cela se fait dans le monde animal, ceux qui sont atteints d’une quelconque pathologie ?
    Il semblerait, au vu de l’expérience qui a été et qui continue à être la nôtre que les malades drépanocytaires qui se sont confiés à nous et à la providence, que les réactions des pouvoirs, politiques ou autres, nous donnent raison.
    Nous sommes obligés de constater qu’hélas, il n’existe pas de médecine égalitaire pour cette maladie héréditaire et qu’au pays de Voltaire et d’Hugo, le nègre de Montesquieu a encore de beaux jours devant lui : il continue à être brimé, mutilé exploité, isolé et toujours sacrifié.
    Et que dire du métissage du au brassage des populations ? L’amour ne se commande pas ! Par voie de conséquence, les enfants issus de ces mariages mixtes peuvent, dès leur naissance contracter cette pathologie.
    Il serait peut-être temps de penser un peu plus aux autres et un peu moins à soi si l’on veut que cette planète  continue à tourner dans le bon sens… !
    Ce que je fais en vous souhaitant, malgré les constatations amères que je viens d’énumérer et parce que j’ai confiance dans le génie de l’homme, une excellente année 2014 à tout le monde, aux malades, pour qu’ils accèdent à la guérison, aux acteurs associatifs que j’invite à se mobiliser plus que jamais pour rendre la vie en société harmonieuse, aux chercheurs, pour qu’ils trouvent enfin ce qu’ils cherchent, à nos politiques  pour qu’ils fassent une bonne gouvernance et puis à monsieur « tout le monde » pour qu’il agisse selon la raison du cœur et fasse en sorte que la paix règne…dans les cœurs !!!
    Jenny Hippocrate Fixy,
    Présidente de l’Association Pour l’Information et la Prévention de la Drépanocytose (A.P.I.P.D.)
     
    « Passerelles Extra-muros vous présente ses meilleurs voeux, sa carte poétique, sa Revue " Entre deux rives " et son programme pour 2014Couleurs pays vous souhaite une bonne et heureuse année 2014 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :