• En Belgique, la ville de liège rend hommage à Aimé Césaire le 7 décembre 2013

    La ville de Liège marquera en musique cette année de célébration du centenaire d’Aimé Césaire. 

    Pour y prendre part et honorer l’écrivain martiniquais, destination la Cité ardente, le samedi 7 décembre 2013 pour un Bal des Antilles menée par Mizikopéyi, sur scène pour la première fois en Belgique.

     

    Hommage Aimé Césaire, Liège

    Hommage Aimé Césaire, Liège

    À la manoeuvre pour une soirée unique, Mizikopéyi, la formation de Tony Chasseur qui depuis plusieurs années fait vivre à la manière d’un big band, la musique des Antilles, en orchestrant la connexion entre musique traditionnelle de la Martinique et inventivité. Sur scène, l’ensemble déploie un jazz créole et en fait une marque de fabrique musicale qui a déjà donné lieu à trois albums. Ce n’est pas la première fois que Tony Chasseur et Mizikopéyi sont invités à rendre hommage à Aimé Césaire, mais leur passage en Belgique est une première. Au programme : une soirée festive empreinte d’allusions à l’héritage musical de la Martinique, comme la biguine par exemple qui a marqué les années 30 à Paris, à l’heure où s’élevait la voix de Césaire dans cette même capitale. Pour cette commémoration en musique et en pas de danse, Mizikopéyi proposera son« savant métissage des rythmes traditionnels et populaires des Antilles et des mélodies afro-caribéennes ».

    Autre chapitre de cet hommage, la prestation de Marlène Dorcena à qui il reviendra de « prêter un instant sa voix au poète magnétique et rebel ». L’artiste haïtienne installée en Belgique fait « partager son pays et sa culture… ». Partie des Cayes depuis plusieurs années, elle parcourt les festivals lors desquels elle interprète avec sincérité des compositions où subsistent des rythmes et des sonorités qui ramènent à son pays d’origine.

    Des personnalités comme Dédé Saint-Prix et Kathleen Gyssels prendront également part à cet hommage, qui verra aussi la présence d’institutions comme l’Alliance française de Liège. Dédé Saint-Prix, figure de la musique caribéenne, qui a réveillé la tradition martiniquaise à travers la revalorisation du chouval bwa, continue aujourd’hui encore à accorder et explorer d’autres rythmes traditionnels comme dans ses derniers albums Kaladjazz ou Raices y Culturas. Il est aussi celui dont l’air de flûte traditionnelle avait accompagné l’hommage rendu à Césaire au Panthéon. Kathleen Gyssels, professeur de littératures francophones postcoloniales à l’Université d’Anvers participera également à cet événement. L’auteur, dont de nombreux travaux se concentrent sur la littérature, a notamment publié un essai remarqué, Passes et impasses dans le comparatisme postcolonial caribéen, paru aux éditions Honoré Champion.

    L’artiste Claude Ehles s’associera lui aussi à cette commémoration. Une de ses installations, montée en hommage à Aimé Césaire, illustre les billets mis en vente à 30 euros (voir bandeau) .

    Le Crowne Plaza accueillera l’événement initié par On-z-road pour cette soirée qui alliera musique et gastronomie. Les réservations sont toujours ouvertes.

    Bal des Antilles – Hommage à Aimé Césaire
    Crowne Plaza
    7 décembre 2013, 20 h
    Réservation 24h/24h
    Mont Saint-Martin 11 – 4000 Liège
    Tél. +32 (0)4 222 94 94 / +32 (0)491 45 41 30
    onzroad2@gmail.com
    www.onzroad2.wix.com/on-z-road
    www.facebook.com/onzroad2

    « La lettre de l'audace ultramarine-N° 4 " Antoine Prudent, Président de l'ONDOM"Invitation à la lecture de "L'Autre qui danse" le 19 novembre 2013 à La Maison des Associations »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :